Contexte Artistique

Publié le par Ensemble Boréades

Pour cette nouvelle version à l’air libre, il fallait conserver sa dynamique au spectacle. Aussi, Les pOules de la Bruyère prennent l’air est remis en scène selon un espace scénique ovoïde, permettant au public d’être au plus près des chanteuses comédiennes. Ce dispositif, outre sa proximité, permet une incursion des chanteuses dans le public, afin de chanter et de jouer avec les spectateurs. C’est aussi l’occasion d’adjoindre à l’orgue de Barbarie, instrument de rue par excellence, un violoncelle baroque qui lui apporte rondeur et sensualité. Cette nouvelle version est mise en place à l’occasion de La musique fait son théâtre, festival, dans le cadre de Tout l’monde dehors, le festival d’été en plein air de la Ville de Lyon.

Les pOules de la Bruyère prennent l’air c’est toujours et encore :

Du chant :

musiques de Jean-Baptiste Lully

Du texte :

textes tirés des Caractères de La Bruyère

Un instrument de rue :

l’orgue de Barbarie

 

Un travail chorégraphique et une gestuelle contemporains

 

 

La Distribution


Direction et adaptation musicale : Marie-Laure Teissèdre

Conception et mise en scène : Pierre-Alain Four

Adaptation pour orgue de Barbarie : Didier Capeille

Chorégraphie : Virginie Dejeux

Scénographie : Christelle Crouzet

Création graphique pour la scénographie : Céline Ollivier-Peyrin

Costumes, coiffures et maquillages : Clara Ognibene

Soprano :

Delphine Ardiet, Claudine Charnay, Annaëlle Desert,

Charlotte Dutournier, Marie-Frédérique Girod,

Stéphane Meygret, Lise Viricel.

Alto :

Sophie Maksoudian, Fanny Mouren, Majdouline Zerari

Violoncelle baroque :

Anne-Sophie Moret

 

 

 


Commenter cet article